google0d54e5a8e06c8fdf.html

JP Franchi/Texte/Musique/Arrangements/Chant/Guitare (Acoustique & Basse)/Claviers

Cyril Mendez/Piano


Le monde entier n’est qu’un vieux cirque

Où tous nos rêves et toutes nos larmes

Font de nous tous de vrais clowns tristes

Où vivre ne veut plus dire vivre


Les dés jetés roulent sans fin

Le temps lacère nos visages

Les lendemains semblent comptés

Et la minute est lassitude


Pour quelques-uns la fleur est belle

Pour quelques-uns le soleil chante

Pour ceux qui règnent

Pour ceux qui trichent

Je ne dis que la vérité

Je ne dis que ma vérité


L’éternité est un point fixe

Où se plaisent à jouer nos rêves

Par vanité cupidité

Vous savez tous que tout est vrai

la recherche de l'idéal JP Franchi/Texte/Musique/Arrangements/Vocaux/Claviers/Guitares (Acoustique/Électrique/Basse)/Programmation Batterie Dans la nuit Il avance Comme une ombre Prête à se fondre Au soleil d’une étoile Au soleil d’une étincelle La lumière réverbères N’est pas celle La lumière n’est pas celle Qu’il attend Vole encore Tout là-haut Où personne Ne peut l’atteindre Au sommet Du plus grand Du plus beau De tous ses rêves Où l’amour éternel vit encore Où l’amour éternel vit toujour

Chanson ouverte au Parti Communiste Français


JP Franchi/Texte/Musique/Arrangements/Guitare acoustique/Claviers/Vocaux


Note/J'ai écrit cette chanson quand le FN parti des Le Pen a eu plus de voix que le PC lors d'une élection il y a plusieurs années ! le parcours de ces 2 partis est radicalement opposé, les pères du FN ont trahi la France dans les années 40 en collaborant avec les nazis tandis les pères du PC se battaient pour libérer le pays de la tyrannie nazi (un de mes grand pères était communiste et lieutenant chez les FFI, arrêté en 1941 puis évadé avec d'autres camarades, son héroïsme me touche d'où cette chanson) ! Il y a dans les cimetières tellement de jeunes hommes qui ont montré un réel courage durant ces années noires et qui se sont battus pour que nous soyons libres ! le combat doit se poursuivre aujourd'hui !

Les raisons de l’échec ne peuvent se dire en deux mots Elles sont l’agonie d’images usées par le temps Elles sont le verbe qui n’a plus su se conjuguer Elles sont le discours qui ne trouve pas d’écho Les raisons de l’échec doivent être énoncées clairement Ainsi que les tous nouveaux concepts Et même si leur essence provient de plus anciens Les nouveaux clichés ne peuvent se permettre d’être flous Les raisons de l’échec ne peuvent se dire en deux mots Elles sont décalage entre réalisme et utopie Elles sont la détresse de ceux qui vivent ici Elles sont le rejet d’une certaine ethnie Les raisons de l’échec doivent être énoncées clairement Ainsi que les tous nouveaux concepts Et même si leur essence provient de plus anciens Les nouveaux clichés ne peuvent se permettre d’être flous

Management & Booking

Email : bluedjinnsprod@bbox.fr

 

© 2021 Jean Pierre Franchi